POUR UNE VILLE ÉCOLOGIQUE, CITOYENNE ET SOLIDAIRE

Au lendemain de l’installation du Conseil municipal, les élu·e·s Nous Sommes Massy ont adressé un courrier à l’exécutif municipal sur les conditions d’exercice du mandat 2020-2026.

Massy, le 02 juin 2020

Monsieur le Maire, cher.e.s collègues,

Le 15 mars 2020, les Massicois·es ont voté pour renouveler le conseil municipal dans un contexte sanitaire inédit. Ce scrutin a été marqué par une forte abstention. Près des deux tiers des électeur·rice·s ne se sont pas exprimé·es. Nous ne pouvons l’ignorer. 

Sans remettre en cause la légitimité démocratique de ce suffrage, le futur conseil municipal doit en tirer toutes les conséquences. Notre mandat représentatif est limité. La seule façon d’y remédier est de renforcer la concertation entre les élu·es du conseil municipal mais aussi avec les habitant·es. 

La population aspire à une rénovation des outils démocratiques au niveau local. Chacune des listes candidates, dont la vôtre, a par ailleurs formulé un certain nombre de propositions afin de rendre plus transparentes les décisions prises au sein du conseil municipal, tout en impliquant davantage les citoyens dans le processus. 

Aussi, pendant les six prochaines années, les décisions ne pourront être prises par un seul homme (ou avec son cercle rapproché) dans un bureau du 7ème étage de l’hôtel de ville. 

Si le maire préside le conseil municipal, c’est ce dernier qui dispose collectivement du pouvoir délibérant sur le territoire de la commune. 

Monsieur le Maire, vous semblez penser que seule la majorité est habilitée à agir vers la population. Nous pensons que ce n’est pas le cas, et que nous avons à être associé·es aux actions décidées par le conseil municipal en tant que conseiller·ères municipaux·les et au même titre que les conseiller·ères municipaux·les de la majorité, en collaboration avec les adjoint.es et le maire qui forment l’exécutif. 

À ce titre, nous demandons à être tenu·es informé·es et associé·es à l’ensemble des actions municipales menées par le maire et sa majorité, pendant toute la durée de notre mandat. 

Alors que le conseil municipal est l’institution de proximité, il pêche en matière de transparence et de contrôle démocratique par les élu·es minoritaires et les citoyen·nes. Nous sommes convaincu·es que collectivement nous sommes plus fort.es.

Chacun (exécutif, majorité et minorité) a son rôle à jouer afin de faire prospérer la démocratie locale. Les élu·es de la minorité sont un aiguillon. Ils·elles contrôlent les actions de l’exécutif. Encore faut-il qu’ils·elles en soient informé·es. 

Sur la période récente, nous regrettons de n’avoir qu’épisodiquement été consulté·es et mobilisé·es sur la distribution des masques à Massy par la Région Île-de-France. Nous espérons qu’il ne s’agit que de “loupés” propres à la crise exceptionnelle que nous vivons et qu’ils n’auront pas vocation à se multiplier. Car cette crise, au contraire, nous invite à davantage de concertation afin que personne ne soit exclu et à lever les incompréhensions.

Nous, conseiller·ère·s municipaux·les d’opposition, nous nous engageons à faire vivre le débat et la vie démocratique à Massy. Nous sommes, d’ailleurs, force de propositions depuis le premier jour :

  • Nous avons appelé à renoncer à organiser le conseil municipal d’installation, alors que le confinement venait d’être instauré. Nous avons appelé à la création d’une cellule sanitaire permettant d’échanger et de débattre régulièrement, par visioconférence, des mesures prises par la Ville pendant cette crise sanitaire.  
  • Nous avons demandé à ce que des masques réutilisables soient mis à la disposition des habitant·es, à ce que des pistes cyclables temporaires soient mises en place, à ce qu’une prime exceptionnelle soit versée aux agents mobilisés pendant la crise et qu’à ce que les agents vacataires soient payés pendant l’interruption d’activité, à ce qu’un appel à projets soit lancé pour proposer des activités estivales, à ce que les commerçants de Massy soient exonérés de loyer pendant le confinement… Vous nous avez écouté·es et nous vous en remercions, parce qu’il en va de la qualité de vie et de la santé des Massicois·es. Néanmoins, nombre des propositions de notre plan d’urgence sanitaire sont restées sans réponse, notamment celles concernant les associations de solidarité et les populations les plus fragiles. 
  • Nous avons élaboré un plan de déconfinement et une plateforme des idées pour accompagner au mieux cette phase critique qui s’annonce. Nous espérons que le dialogue et la concertation perdureront et se renforceront. 

Nous comptons sur votre mobilisation et votre esprit républicain afin de faire prospérer la démocratie à Massy. Plus que sur des paroles, nous jugerons sur des actes.

Les élu·e·s du collecitf « Nous Sommes Massy » :
Hella Kribi-Romdhane, Roger Del Negro, Joanie Cayouette, Alexandre Gilles, Cécile Cohen et Jonathan Laban-Bounayre

Le collectif  « Nous Sommes Massy » composé de citoyen·ne·s, de toute la Gauche et des écologistes