POUR UNE VILLE ÉCOLOGIQUE, CITOYENNE ET SOLIDAIRE

À quelques jours du début du déconfinement du 11 mai, alors que notre ville se situe dans un département classé rouge, le collectif Nous Sommes Massy interpelle l’exécutif municipal sur nos 16 premières propositions afin d’accompagner le déconfinement dans notre commune.

Nous invitons également tous les Massicois·es qui souhaitent faire remonter des propositions concrètes à participer à notre plateforme participative en y indiquant leurs propositions de manière à ce que nous les relayions auprès de la municipalité.

Accompagner la réouverture des écoles et du périscolaire

Le Gouvernement a décidé la réouverture des écoles à partir du 11 mai. Cela engage les communes : la gestion des écoles maternelles et élémentaires et du périscolaire fait partie de leurs compétences. Dans ce contexte, plus de 300 maires franciliens ont demandé de repousser la rentrée, estimant que les conditions de réouverture des établissements ne sont pas réunies. Le maire de Massy n’en fait pas partie, tout en dissuadant les parents d’amener leurs enfants. Nous regrettons que la municipalité n’ait pas appelé publiquement à une large concertation avec les personnels des écoles et les parents d’élèves, se contentant d’une réunion d’information d’une heure.

  • S’il n’est pas possible d’ouvrir les cantines pour tous, les ouvrir en priorité pour les enfants dont les familles ont le plus faible quotient familial.
  • S’assurer qu’une désinfection des salles soit réalisée deux fois par jour dans les écoles et les crèches municipales et procéder à une désinfection intégrale des lieux ayant servi à la distribution des masques le 9 mai.
  • Éviter au maximum de faire circuler les ATSEM et personnels municipaux entre les classes : un adulte qui circule d’un groupe à l’autre augmente son risque de contamination, et risque de contaminer plus de personnes. La Ville doit s’assurer des effectifs nécessaires pour atteindre cet objectif.
  • Soutenir au maximum les dispositifs d’accompagnement scolaire par exemple par le biais de la mise en place d’études dirigées, du soutien au CLAS et à la Réussite éducative et de stages de remise à niveau, y compris pour la période estivale.

Permettre une reprise sereine des mobilités

  • Mettre en place des pistes cyclables temporaires en réservant certaines voies, en concertation avec les citoyens et les associations. Nous Sommes Massy a mis à disposition de la municipalité des propositions concrètes de réaménagement urbain à parcourir ici.
  • Veiller à une reprise sereine du trafic routier, en s’assurant du bon respect des limitations de vitesse et de la bonne utilisation des aménagements temporaires. En effet, pendant le confinement, les piétons et les enfants (voire les animaux) se sont habitués à marcher et à jouer sur la voirie, tandis que certains automobilistes ont relâché leur vigilance. Une recrudescence d’accidents n’est pas à exclure. Nous proposons de déployer les ASVP (agents de surveillance de la voie publique) et la police municipale sur les endroits les plus accidentogènes, notamment en fin d’après-midi, heures où les enfants sortent jouer.

Réfléchir dès maintenant à l’occupation de l’espace public

Massy et tout particulièrement la Place du Grand Ouest accueille de nombreux bars et restaurants avec terrasse ; plusieurs d’entre eux sont nouveaux et donc particulièrement fragiles.

  • Nous invitons la municipalité à anticiper dès maintenant une modification provisoire des conventions sur l’usage de l’espace public pour leur permettre de s’étendre et d’ouvrir dans les meilleures conditions dès que cela sera possible.

Équiper les Massicois·es de masques et permettre la réalisation de tests de dépistage

À Nous Sommes Massy, nous pensons depuis toujours que la santé doit faire partie de l’action municipale.

  • Les masques en tissu font leur apparition dans les commerces, mais leur coût peut être un frein pour nombre d’entre nous. Or, chaque masque porté comporte un avantage collectif puisqu’il protège avant tout les autres. Il est impératif que la Ville de Massy distribue des masques en tissu à tous les habitants avant le 11 mai, et qu’elle poursuive ses livraisons en continu après cette date, chaque masque en tissu ne résistant qu’à un nombre limité de lavages (dépendant de sa qualité).
  • La mise en place de campagnes de dépistage nécessite la mise à disposition de locaux et éventuellement de personnels. La Ville de Massy doit participer à cet effort, en mettant à disposition de l’Agence régionale de santé (ARS) de vastes espaces et des moyens humains.

Anticiper l’été

L’été n’est plus très loin et même si nous rêvons tous de reprendre une vie normale, il faut anticiper dès maintenant que l’été 2020 risque de ne ressembler à aucun autre. Or, sans moyens adéquats, il est fort à craindre que l’été ne soit une période à risques de fortes tensions sociales et sanitaires, les épisodes de canicule pouvant eux aussi être mortels.

  • Il faut dès maintenant anticiper la canicule : distribuer des ventilateurs pour les personnes âgées non équipées, des brumisateurs, mettre en place des contacts téléphoniques réguliers, créer un numéro de téléphone spécifique pour recenser les besoins et mettre en place des aides aux courses pour les personnes vulnérables.
  • Nous avons proposé que la Ville lance le plus vite possible un appel à projets auprès des associations pour permettre de proposer des activités aux jeunes et aux familles qui ne pourront pas partir cet été, dans le respect des conditions sanitaires.
    [Mise à jour au 08 mai] Nous saluons le suivi cette proposition et invitons tou·te·s les associations à s’en saisir avant le 5 juin.

Agir auprès des publics les plus vulnérables

Si le confinement est contraignant pour tou·te·s, il peut devenir insupportable pour les plus vulnérables d’entre nous. Nous n’avons cessé d’interpeller la municipalité pour agir auprès des publics à risques et des plus démunis. Leur détresse ne s’arrêtera pas avec le début du déconfinement. Il faut agir !

  • Nous invitons la Ville à répondre à l’appel des associations LGBT+ pour l’hébergement d’urgence des jeunes LGBT+ surexposés aux violences, aux situations de rejet familial et au risque de suicide pendant cette période de levée progressive du confinement.
  • Nous défendons depuis plus d’un mois la mise en place d’une aide alimentaire exceptionnelle aux familles pour compenser la fermeture des cantines, sur quotient familial (et pour les familles ne souhaitant pas mettre leurs enfants à l’école). Cette aide pourrait pourtant être mise en place relativement rapidement, sous forme de versements bancaires, de tickets restaurants ou d’autres formes de chèques alimentaires.

Besoins divers des associations

Depuis le début de la crise sanitaire et sociale, les associations massicoises jouent un rôle majeur et la municipalité tend à s’en remettre à leur action plutôt qu’à agir. Or, les associations manquent cruellement de moyens.

  • La municipalité doit impérativement et urgemment les soutenir à juste proportion en attribuant des subventions exceptionnelles aux associations caritatives.

Pour un plan de déconfinement démocratique

L’État délègue aux communes une partie importante de la mise en place des mesures dans le cadre du déconfinement progressif. Bien évidemment, le Maire ne peut décider seul des actions à mener.

  • La municipalité doit créer une cellule d’anticipation de sortie du confinement et de suivi des mesures d’accompagnement, qui regroupe non seulement des représentants de tous les groupes politiques, mais également les associations. D’autres acteurs de la ville (commerçants, directeurs d’école, représentants des parents d’élèves, directeurs de centres sociaux…) et des services municipaux doivent y être associés ponctuellement.
  • Plus encore dans ce contexte, la Ville doit s’assurer de la mise en œuvre d’une véritable démocratie participative et œuvrer pour une meilleure communication auprès des citoyens. Nous l’invitons à plus de transparence dans ses démarches relatives à l’accompagnement du déconfinement.

En l’absence de mesures permettant le recensement réel des besoins des Massicois·es, le collectif Nous Sommes Massy a décidé de créer une plateforme des idées post-confinement et de se faire le relais de vos propositions.


Participez à la plateforme des idées post-confinement

Le collectif Nous Sommes Massy vous propose de contribuer au plan de déconfinement à Massy.

Sauf mention contraire, toutes les informations demandées sont obligatoires (*).