POUR UNE VILLE ÉCOLOGIQUE, CITOYENNE ET SOLIDAIRE

Nous partageons un nouveau communiqué du Comité de défense des Hôpitaux du Nord Essonne au sein duquel plusieurs membres de Nous Sommes Massy sont engagés. Le comité s’oppose, depuis plusieurs années, à la fermeture des hôpitaux publics de Juvisy, Longjumeau et Orsay. Ces hôpitaux étaient en première ligne face à la crise du COVID-19. Nous invitons les Massicois·es à participer aux rassemblements le mardi 16 juin entre 10h30 et 12h00 devant les hôpitaux de Juvisy, Longjumeau et Orsay.

Non à la fermeture de la maternité et des urgences de Lonjumeau ! Oui à la réhabilitation des hôpitaux de Juvisy, Longjumeau, Orsay !

Covid-19 – Comment nos 3 hôpitaux passent l’épreuve ?

Le COVID est passé par le comité de défense des hôpitaux du Nord Essonne et a amoindri nos forces. Mais la lutte continue, d’autant que la période est propice pour mettre en cause les politiques gouvernementales désastreuses depuis plusieurs décennies pour la santé et en particulier les hôpitaux. Il n’y a que 3,1 lits en France pour 1000 habitants contre 7,8 au Japon et en Corée, 6 en Allemagne 4,8 en Pologne.

Le GHNE a dû affecter précipitamment pour le covid 180 lits à Longjumeau, 80 à Orsay 40 à Juvisy. En réanimation 36 lits à Longjumeau ont été affectés au covid et 10 lits ont dû être ré- ouverts rééquipés et du personnels recrutés à Orsay car ils avaient été fermés! De plus le groupe Eiffage qui a massacré la construction du CHSF, se voit confier la construction d’un Hopital à Saclay ! Ces politiques ont montré leur échec en période de pandémie. Nous en tirerons le bilan ultérieurement.

Nos revendications immédiates :

  • Arrêt de la politique de destruction des hôpitaux de proximité! Pas un service, pas un lit, pas un poste ne doit disparaitre
  • Création d’emplois personnel médical, paramédical et autres fonctions essentielles dans l’accompagnement des patients.
  • Revalorisations salariales. Les infirmières touchent 0,95 du salaire moyen français contre 1,28 en Espagne, 1,15 au Pays Bas, 1,13 en Allemagne et 1,14 pour l’OCDE.
  • Suppression totale de la tarification à l’activité (T2A), outil managérial d’un hôpital-entreprise.
  • Appel à un véritable plan « Grenelle » de la santé en France, contre un plan « Ségur » managé par la fossoyeuse de nos retraites, Nicole Notat.

Nos revendications à long terme :

  • Refonte des institutions de la santé : L’hôpital n’est pas une entreprise. La santé a un coût !
  • Redéfinition de la carte sanitaire territoriale. L’organisation du système de santé doit être retravaillée en pensant les choses de façon locale.
  • Suppression des ARS, outils managériaux de l’austérité programmée de l’Etat
  • Réorganisation de l’hôpital avec le retour des médecins aux postes de décision
  • Stop aux plans Bachelot, Touraine, Buzyn qui ont détruit nos hôpitaux, passés de la 1ère place au monde en 2000 à la 20éme en 2016.
  • Arrêt du financement du privé : Ehpad pour moitié financés par l’Etat, confusion public/privé dans les hôpitaux etc. Nous réfléchissons à la poursuite de la mobilisation après le 16 juin et à d’autres formes d’action et vous tenons au courant !

Le Comité appelle les élus locaux à dire NON à la politique de l’État. Le Comité fera tout pour sauver la maternité et les urgences de Longjumeau et pour obtenir la réhabilitation des hôpitaux de Juvisy, Longjumeau et Orsay !

C’est pourquoi le Comité appelle à des rassemblements Mardi 16 juin entre 10h 30 et midi devant les hôpitaux de Juvisy, Longjumeau et Orsay, et devant tous les hôpitaux publics de l’Essonne dans le cadre de la journée nationale d’actions « Pas de retour à l’anormal » à l’appel de la Coordination Nationale des Collectifs de Défense des Hôpitaux et Maternités de proximité, des Collectifs hospitaliers, d’organisations syndicales (CGT, SUD, UNSA…) AMUF et PP et de groupes Gilets Jaunes.